Jewel

← Retour au journal

octobre 2012

Needles.

Forfeit the game before somebody else takes you out of the frame, and put your name ashame. Cover up your face, you can't run the race. The pace is too fast, you just won't last. . . C'est aussi simple que ça. Une aiguille dans le bras, et tu vois un sourire s'afficher lentement. C'est pas beau à voir. Genève, tu te fais tabasser par des cailleras de merde pour aucune raison. Et Lausanne, tu vois des personnes qui étaient autrefois tes amis prendre de l'héro dans les toilettes publiques de la gare. On fumait ensemble avant. On était encore innocents et pleins d'espoir. On voulait (...)

Obsession.

'Il arrive que les grandes décisions ne se prennent pas, mais se forment d'elles-mêmes.' Dans un mois, j'ai vingt ans. J'veux m'en aller. Je veux partir d'ici. De chez mes parents. De Genève. Je veux changer de pays. Changer de villes. Changer de gens. C'est du vu et du revu. Toujours les mêmes visages. Toujours les mêmes paysages. J'veux me barrer. J'en peux plus. Je ne tiens plus qu'à deux personnes ici. Mon meilleur ami Bastien et mon amoureux Josh. Je suis en train de me dire que j'ai vraiment mal choisi ces deux faux prénoms à la con. Je veux les emmener avec moi. Je sais que (...)